User Profile

Leto Locked account

Leto@bookrastinating.com

Joined 6 days, 1 hour ago

Chaos goddess. Seule maîtresse à bord de De l'autre côté des livres (www.outrelivres.fr/) Sci-fi, fantasy, fantastic and horror lover. Addicted to cats and coffee.

This link opens in a pop-up window

User Activity

The Thief (EBook, 2016, Blackstone Pub) 5 stars

Le Voleur

5 stars

Après une première partie, Le Serpent, se déroulant dans la Venise du XVIIe siècle, la Maison des Jeux de Claire North nous entraîne désormais avec Le Voleur dans la Thaïlande de 1938, à l’heure où les empires coloniaux britanniques et français connaissent leur dernier souffle et où l’impérialisme japonais attise les tensions dans toute l’Asie du Sud-Est. Cette nouvelle partie voit s’affronter deux joueurs, Rémy Burke et Abhik Lee, dans une gigantesque partie de cache-cache à travers tout le pays. Mais cette partie est déséquilibrée dès le départ et derrière les deux joueurs s’en cachent d’autres et une partie encore plus grande et aux enjeux autrement plus colossaux qu’une où ne se jouent après tout que des vies et leurs souvenirs… Si vous n’avez pas lu Le Serpent, vous pouvez toujours prendre le jeu en cours de route. Thene, la protagoniste de la première partie et un autre personnage y …

Le Serpent

5 stars

Après la saga des Molly Southborne, la collection Une-Heure-Lumière s’essaie de nouveau à la publication d’une série. Ce coup-ci, l’affaire est clairement indiquée en couverture avec un tome publié par an jusqu’en 2024. Rassurez-vous, si La Maison des Jeux de Claire North forme un ensemble cohérent, à chaque volume correspond une période particulière. Et le premier, Le Serpent, peut se lire comme une histoire indépendante. Le récit se situe donc à Venise en 1610. Guidés par un narrateur similaire à la voix off des documentaires animaliers, nous y suivons le parcours de Thene. Mal mariée trop jeune à un homme plus vieux, violent et flambeur, elle le suit nuit après nuit dans la Maison des Jeux où il la force à le regarder dilapider sa dot. Thene se met alors à jouer à son tour, mais elle gagne plus souvent qu’elle ne perd. Elle est repérée par les dirigeants de …

Snow Crash (Paperback, 2008, Bantam Spectra) 4 stars

In reality, Hiro Protagonist delivers pizza for Uncle Enzo’s CosaNostra Pizza Inc., but in the …

Snow Crash - Le samourai virtuel

4 stars

Être spécialiste d’un genre littéraire ne laisse pas à l’abri d’avoir de grosses lacunes. Ainsi depuis ma lecture de Neuromancien et de Mona Lisa s’éclate de William Gibson dès leurs sorties françaises en poche, peu de livres dans la catégorie cyberpunk m’avaient échappé. Sauf, et c’est plutôt surprenant, car j’ai lu de nombreux autres titres de l’auteur dont le récent Reamde, Le Samouraï virtuel (Snow Crash) de Neal Stephenson. Erreur réparée ce week-end en tombant totalement par hasard sur un exemplaire passablement abimé dans un vide-grenier. Et là, la critique n’est pas aisée. À la pointe de la modernité à l’époque de son écriture en 1992, le moins qu’on puisse dire est que techniquement, Le Samouraï virtuel a pris un sacré coup de vieux. Le Metavers s’est effondré ou éparpillé façon puzzle à la façon d’un Second Life ou autres mondes virtuels passés de mode depuis l’avènement des réseaux sociaux, …

Neverwhere (Paperback, Spanish language, Roca Editorial, Roca Bolsillo) 5 stars

En el subsuelo de Londres, como debajo de cada gran ciudad, existe un mundo desconocido …

Neverwhere

5 stars

L’urban fantasy est l’un des genres que j’aime beaucoup, même si on trouve le pire hélas comme le meilleur. Il y a même un sous-genre consacré à ce qu’on pourrait appeler la fantasy londonienne, comme la série Rivers of London de Ben Aaronovitch ou certains textes de China Miéville comme En quête de Jake. Et l’un des tout premiers livres dans ce domaine n’est autre que Neverwhere de Neil Gaiman, son premier roman en solo (après De bons présages avec Terry Pratchett). A l’origine une novélisation d’une série qu’il avait scénarisée pour la BBC, Neverwhere le roman a eu plusieurs variations suivant qu’il s’adressait à un public britannique ou international (comprendre américain), sans compter les différentes traductions. Après l’avoir lu à sa sortie en France (dans une traduction de Patrick Marcel), je l’ai relu dans sa toute dernière version la « Author’s Preferred Text » comprenant la novella How The …